influenceur

Le concept d’influence et d’influenceur et son corollaire la course effrénée à l’audience et aux abonnés sont directement issus de leur rencontre.

Il suffirait que nous sortions de la société du spectacle pour qu’il nous apparaisse comme une évidence que la course à l’influence fut une colonisation pour ne pas dire une contamination du réseau des réseaux.

Sans la société du spectacle l’internet aurait-il connu le même essor ? Il est certains qu’il aurait connu une autre direction et apparaitrait sous un visage totalement différent. A cette croisée de chemin particulière que nous traversons nous avons le choix d’une nouvelle société dont nous voudrions qu’elle prenne le leadership sur les autres.

Or l’avénement de cette nouvelle société en construction ne se fait pas consciemment si bien que nous sommes le plus souvent tiraillés entre plusieurs concept de nouvelles sociétés et qu’un choix malgré nous pourrait s’opérer inconscient des mécanismes par lesquels une nouvelle société s’installe et de celles qui sont en lice pour remplacer la société dominante ou peut-être même la proroger.

Cet article a été initialement publié le 6 octobre 2010 sur un de mes précédents blogs intitulé ‘Créons ensemble de nouvelles richesses’ aujourd’hui offline.

 

L’idée cours sur le web qu’il y aurait des blogueurs influents et certains blogueurs se voient attribuer ce titre. Blogueur influent ? Voilà une notion qui est un héritage du vieux monde et de sa manie à établir une division là où il n’y a pas lieu d’en avoir.

Bien entendu, un blogueur est un influenceur. Mais de là à en faire un signe distinctif entre les blogueurs c’est oublié que le net est le reflet de notre aspiration d’être-humain à créer un monde plus égalitaire. Nous avons créé l’internet pour nous ménager un espace où chacun pourrait être sur un pied d’égalité et c’est faire marche arrière que de vouloir distinguer parmi la population des blogueurs ceux qui, soit disant, seraient plus influents que les autres au point de leur attribuer un titre.

L’influence est une chose sur laquelle il serait sage de ne pas se focaliser et de ne pas chercher à mesurer parce que celle-ci répond à des mécanismes complexes que nous ne comprenons que partiellement pour l’instant.

Dans un univers où tout est lié et de plus en plus, comme a commencé à le démontrer la science de la complexité, tout participe à tout. L’internet est justement un lieu où la complexité se tisse à chaque instant à mesure que les liens hypermédias se font et se défont. Un blogueur n’est pas une unité séparée. Derrière un blogueur auquel on affuble le titre de blogueur influent, ou plutôt tout autour de lui, il y a une myriade de blogueurs et de lecteurs qui sont liés à lui et sans lesquels son existence perd son sens. Il n’en est pas pour autant le centre. Sans doute serait-il plus juste de le considérer comme une composante du groupe comme une étoile peut l’être au sein d’une constellation.

Nous adoptons une pensée partielle à un phénomène qui réclame pour être apprécié à sa juste valeur une pensée complexe. La notion de blogueur influent est le produit de cette pensée inadaptée.

En tant qu’internaute, lorsque vous revenez régulièrement sur un blog pour y lire des articles lesquels suscitent chez vous un intérêt et inspirent votre action cela ne signifie pas que l’auteur de ces articles vous influence. C’est vous en tant que lecteur qui êtes prêt à recevoir ce contenu et qui autorisez les effets qu’il peut avoir sur vous. Il en est ainsi du fait du cheminement qu’a suivi jusqu’à la lecture de ces articles votre pensée. Et cette pensée vous appartient.

Ces mêmes articles pourront n’avoir aucune conséquence sur d’autres lecteurs que vous, or si le blogueur qui en était à l’origine était soit disant un blogueur influent, il devrait influencer un point c’est tout. Il faut être 2 pour qu’une influence s’opère. Aucun blogueur n’a d’emprise sur son lectorat à moins que ce dernier ne le lui autorise.

En fin de compte il est peut être plus juste de considérer que c’est le lecteur qui est influent pas le blogueur. Car en effet le lecteur donne au contenu du blogueur du crédit par l’intermédiaire de ses clics, ses votes, ses re-tweets (RT) et ses commentaires. Cette attention apporté par le lecteur n’est-il pas la véritable source d’influence puisqu’il envoie au blogueur des signaux positifs qui vont l’inciter à poursuivre ou à revenir sur ces mêmes idées déjà exposées et cela notamment à des fins d’audience.

La notion de blogueur influent laisse supposer que les blogueurs endossant ce ‘titre’ sont des blogueurs plus importants que les autres, qu’il faut les suivre pour rester dans le courant, mais c’est oublier que bon nombre de grandes idées, et dans tous les domaines, sont restées dans l’ombre ainsi que leurs géniteurs avant d’éclore au grand jour bien plus tard. Ils n’auraient jamais été considérés inluents donc au moment opportun où ils ont écrits leurs idées maîtresses. Il peut y avoir donc des contenus, des idées livrés à un instant T mais dont le soi-disant pouvoir d’influence ne se révélera que plus tard lorsqu’un lectorat aura parcouru le chemin nécessaire à son assimilation. Il serait peut être judicieux donc de regarder les contenus sur le net qui ne font pas spécialement l’objet de recommandations sous un autre oeil.

Bien sûr l’internet du fait du brassage des idées et des savoirs qu’il autorise aurait tendance à raccourcir le temps avec lequel nous finissons par isoler les idées et les solutions talentueuses mais il ne peut pas se substituer à notre esprit et nous guérir de notre myopie.

La notion de blogueur influent laisse supposer qu’il existe des blogueurs plus influents que les autres. L’influence se mesurerait notamment à l’aune des tweets que suscitent le contenu publié sur son blog et/ou à l’aune en tant que micro-blogueur sur twitter par exemple des re-tweets (RT) que suscitent ses tweets. Seulement comment faut-il interpréter ce ‘pouvoir d’influence’ ? Le fait que le contenu de son blog ou de ses tweets suscitent un mouvement grégaire de recommandations signifie-t-il qu’il est le véhicule d’une pensée commune ? S’agit-il d’influence ou de mimétisme ? Son ‘influence’ sert-elle aussi à démocratiser et répandre des idées plus en marge ? Y parvient-elle ?

Soyons clair, le rôle de ce blogueur dit ‘influent’ est nécessaire à la blogosphère. Mais sans doute fait-il référence à une forme particulière d’influence. Ce qui est dommageable c’est de lui attribuer la qualificatif de ‘blogueur influent’ parce qu’ainsi nous occultons les autres formes d’influence et contribuons à focaliser l’attention sur quelque uns, à nous fermer à l’altérité et à créer un phénomène de starification rampante de la blogosphère ainsi qu’un phénomène de ‘course à l’influence’.

Je nomme ‘course à l’influence’ une certaine propension chez un nombre croissant de blogueurs à poster un maximum de billets sur leur blog ou leur micro-blog avec l’espoir qu’ils soient recommandés par un maximum d’internautes, d’amis (facebook) et de followers (twitter). Cela est tout à fait normal en soi mais ce qui change c’est l’intention avec laquelle ces billets sont écrits puisqu’elle est motivée davantage par des critères quantitatifs. Cette pratique si elle se confirmait et se maintenait dans le temps n’est pas de très bonne augure car le partage de liens qui est l’un des ressort de l’internet, sans oublié le partage de ses propres impressions et idées, perdent là en spontanéité et en fraîcheur et irrémédiablement tôt ou tard en intégrité. Une autre course, celle de l’audimat à la télévision, nous a appris à quel point le qualificatif pouvait être mis en danger à partir du moment où le quantitatif devait le référent principal.

Espérons que nous n’en arriverons pas là au sein de la blogosphère à moins que nous y soyons déjà puisqu’il commence à éclore sur le web des classements de blogueurs fondés sur des critères de mesure d’audience et de recommandations et donc d’influence.

Persister dans cette voie c’est jouer avec l’équilibre de la blogosphère et le menacer de se rompre.

Conclusion

Tout blogueur est un blogueur influent. Le titre de blogueur influent ne peut être une consécration pour un blogueur. Attribuer ce titre à seulement quelque uns c’est instaurer de l’inégalité dans l’internet qui est un espace où la valeur égalitaire est une valeur pilier, une valeur reine.

L’influence est une notion emblématique. Seulement nous avons une approche partielle, étroite du phénomène du fait de notre pensée qui gagnerait à devenir plus global et plus complexe et sans doute aussi à se désintoxiquer des valeurs du vieux monde. Sans doute allons-nous réviser totalement notre idée du phénomène avec le temps.

A-t-on par exemple songé à nous intéresser à la sérendipité comme mécanisme supplémentaire d’influence ? L’internet est un lieu propice aux sérendipités du fait de la façon dont il structure le savoir et l’information. Les publications d’un blogueur peuvent générer peu de recommandations sur le net mais être à l’origine d’un nombre notable de sérendipités.

Les blogueurs sont davantage à considérer comme étant une communauté en constitution. Si nous persistions à vouloir attribuer la qualificatif de ‘blogueur influent’ à quelque uns alors au minimum, demandons l’avis de chaque blogueur sur ces attributions. Personnellement, je ne participerai pas à un tel vote car encore une fois j’estime que tout blogueur mérite ce titre.

La vocation d’un blog ce n’est pas d’ajouter de la division et de tenter d’exercer une forme de pouvoir sur les pensées, d’influencer le plus de gens possible et même si cela peut être un effet corollaire du blogging. La vocation d’un blog c’est d’être l’espace d’expression libre de sa différence et peu importe si celle-ci n’engage qu’une faible audience et qu’un faible taux de RT.

Quand un blogueur parvient à afficher sans complexe sa différence en tant qu’individu sur son blog il est bien au delà de la notion d’influence. Il devient contagieux car il fait apparaître au grand jour ce qu’il a de meilleur et cela est naturellement source d’exemple et d’inspiration. Il fait écho à notre aspiration à vivre non plus dans un monde d’uniformité où les autres nous sont inconnus, mais dans un monde de diversité où les autres sont perçus comme nos égaux du fait de leur aspiration à faire briller au grand jour ce qui fait d’eux des personnes uniques. Connaître sa différence et la valoriser à sa juste valeur c’est là le but de toute existence et l’internet n’y est pas étranger.