stress post traumatique

C’est un fait peu connu ou tout au moins un fait peu relaté dans l’information médiatique mainstream : un créateur dont vous malmener la création est un créateur que vous soumettez à un traumatisme qui lui-même engendra une situation de stress post traumatique.

Je n’en suis conscient que depuis peu de temps, c’est à dire, depuis quelques mois. Je suis parvenu à mettre des mots sur l’expérience désagréable qui suivait chacune des fois où mes créations ces 10 dernières années ont été détournées / pillés / plagiées un peu par hasard en effectuant des recherches sur le web. Pendant longtemps j’ai vécu cette ré-appropriation de mes créations effectuées sans mon consentement comme une douleur sourde, une blessure, que je dissimulais autant que possible avec pourtant des conséquences très réelles au quotidien pour moi.

La prise de conscience a eu lieu pour moi cette année. En février 2019 je donne ma conférence sur la pollution plastique et je découvre quelques temps plus tard qu’un acteur orléanais a repris à son compte une partie du contenu que je défendais dans celle-ci. Je parle d’un contenu personnel qui avait été le fruit de ma réflexion et qui livrait d’une manière originale une voie de sortie pour faire face à la pollution plastique. Je vais lui en faire part immédiatement de mon mécontentement par voie numérique mais celui-ci va totalement m’ignorer ajoutant à mon désarroi.

Pendant les semaines qui ont suivi j’ai connu une période très désagréable. J’avais perdu mes moyens. Mon cerveau était constamment occupé à ressasser les événements. Il y avait eu traumatisme et j’étais en situation de stress intense mais je ne m’en suis aperçu qu’avec le temps en effectuant des recherches pour tenter de comprendre ce que je traversais.

Il faut savoir que la création et d’autant plus que celle-ci est le fruit d’une démarche intime et originale oblige à un travail long de réflexion, de recherche et de construction. Créer c’est littéralement partager une partie de soi-même et lorsqu’une personne mal intentionnée se l’accapare d’une manière ou d’une autre, vous la lui arracher avec des conséquences très difficiles pour l’auteur de la création.